BOOST BATTLE RUN: ADIDAS PREND L’AVANTAGE SUR L’URBAN RUNNING

C’est dans un décor urbain des plus inédits, au beau milieu de la Grande Halle de la Villette revisitée façon « citadine », que les dix quartiers parisiens engagés sur l’adidas Boost Battle Run se sont départagés lors du run final, après plusieurs mois d’une lutte acharnée sur le bitume de la capitale. Les meilleurs runners de chaque communauté se sont livrés à une ultime confrontation sur une piste d’athlétisme hors normes aux courbes inédites, devant plus de 3000 spectateurs et sous les yeux de Teddy Riner et Jo-Wilfried Tsonga. Six courses proposées sur une piste de 266m de long, et diffusées sur 3 écrans géants sont venus clore en beauté cette bataille onirique et couronner le Team BoostBastille, grand vainqueur de cette première édition.

Lancée en mai dernier et inspiré du Palio de Sienne, la Boost Battle Run rassemble 10 communautés de runners urbains, qui se sont affrontées sur le terrain et les réseaux sociaux durant 9 mois, portant haut et fort les couleurs de leur quartier. De Pigalle à Jaurès en passant par Odéon et Batignolles, chaque groupe, emmené par son team leader, a investi les rues de Paris au cours de runs hebdomadaires à l’affluence toujours plus croissante. Chaque quartier, identifié par un blason créé tout spécialement par le graphiste Franck Pellegrino et arboré fièrement tout au long de cette finale, a ainsi parcouru plusieurs milliers de kilomètres d’asphalte avant de gagner son ticket d’entrée pour la grande Finale organisée à la Villette.

Fort du succès de cette première saison, avec plus de 10 000 inscrits, adidas est heureux d’annoncer une édition 2 du Boost Battle Run, qui prendra effet dès avril prochain.

 

Retombées média :
Plus de 400 retombées en 10 mois d’activation dont près 200 retombées médias uniquement sur la finale dont : Le Parisien ; 20 Minutes ; Direct Matin ; TF1 ; L’Equipe 21 ; France 3 – Tout le sport ; Franc »e 2 – Télématin ; AFP TV ; I-Télé ; LCI ; RTL ; BFM ; RMC ; Grazia

Les chiffres clés : 
-      Plus de 10 000 runners inscrits au sein des différents teams
-      Plus de 200 000 interactions sociales sur l’année
-      2,5M de contacts touchés sur les réseaux sociaux
-      Sur la phase finale, près de 4000 mentions sociales en un mois avec #boostparis sur la période de communication autour de la finale